Love&Collect
Love&Collect
Love&Collect

Paintings

Drawings

Sculptures

Photographs

Books

Print

Multiples

Objects

Jewelry

Gifts

Peintures

Dessins

Sculptures

Photographies

Livres

Estampes

Multiples

Objets

Bijoux

Cadeaux

The only way

to get rid

of a temptation is

to yield do it.

Resist it, and your soul

grows sick

width longing for

the things

it has forbidden

to itself, with desire

for what its monstrous

laws have made

monstrous

and unlawful

Oscar Wilde

Le seul moyen

de se délivrer

d'un tentation,

c'est d'y céder.

Résistez

et votre âme

se rend malade

à force

de languir

ce qu'elle s'interdit

Oscar Wilde

04.07 08.07.2022

Autour de Maurice Henry

Jean Cocteau (par Lucien Clergue)

Eugène Ionesco

Pablo Picasso

Jacques Prévert

Saul Steinberg

Love&Collect

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h19h

+33 6 23 82 57 29

Inscrivez-vous

Contact

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h à 19h

collect@loveandcollect.com

+33 6 23 82 57 29

Love&Collect

Autour de Maurice Henry

Acheter

8, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
Du mardi au samedi
De 14h à 19h

collect@loveandcollect.com

+33 6 23 82 57 29

Love&Collect

Autour de Maurice Henry

04.07 08.07.2022

Nous consacrons actuellement au 15 rue des Beaux-Arts une exposition-événement aux dessins de Maurice Henry, sous le titre Panique dans le Cérémonial, derniers mots du long poème par lequel Jacques Prévert a préfacé sa deuxième exposition personnelle, en 1946 à la Galerie des Deux Îles à Paris. Dès les années 1930 cependant, Maurice Henry avait participé à d’importantes manifestations, notamment organisées par les deux cercles auquel il a activement collaboré : Le Grand Jeu de René Daumal et Roger Gilbert-Lecomte, et le Surréalisme d’André Breton, auquel il demeurera attaché toute sa vie.

C’était déjà rue des Beaux-Arts que s’était tenue en 1941 sa toute première exposition personnelle, à la librairie La Peau de chagrin, où son premier acheteur ne fut autre que Pablo Picasso. Rue des Beaux-Arts, toujours, que la grande galeriste Iris Clert lui consacre une nouvelle présentation monographique, en 1961, l’année même où elle révèle au public parisien la peinture spatiale de Lucio Fontana.

Nous aimons ces échos à travers le temps, qui traversent l’histoire et nous rappellent d’où nous venons. D’autres résonnances nous poussent, souvent, à privilégier des artistes aux talents protéiformes. Ainsi, en ce début des années 1940 où Maurice Henry est fêté par le gotha du surréalisme élargi, adoubé par les mots de poètes aussi opposés que Cocteau et Prévert, l’ancien du Grand Jeu est également devenu gagman pour le cinéma (où il coopère avec Paul Grimault, Marcel L’Herbier ou Henri Decoin) et dessinateur d’humour pour la presse, domaine dans lequel il rencontrera la reconnaissance la plus élevée, cumulant suffrages populaires (il publie dans Combat ou L’Os à moëlle, puis Le Figaro ou Paris Match) et pointus (il est la figure tutélaire des dessinateurs de la revue Bizarre, qui concilie Surréalisme et ‘Pataphysique et révèle Siné, Topor ou Folon). Plus tard, à la fin des années 1960, Henry s’établira à Milan, où, encouragé par le peintre Valerio Adami et le grand intellectuel, éditeur et marchand Arturo Schwarz, il fera une belle carrière de peintre – enfin –, exposé notamment par Giorgio Marconi.

Pour rendre hommage cette semaine au génie protéiforme de Maurice Henry, nous avons choisi de réunir autour de lui quelques-unes des figures marquantes qui l’ont accompagné dans cet étonnant parcours artistique, d’une rare richesse : ses préfaciers Cocteau et Prévert, mais aussi Ionesco, auteur d’un des textes les plus importants consacrés à son œuvre, son ami et collectionneur Picasso, et le génie du graphisme Saul Steinberg qui, s’il a fasciné plusieurs générations de dessinateurs à commencer par la sienne, s’est précipité en 1955, alors qu’il passait brièvement par Paris, pour aller saluer Maurice Henry, l’un de ses plus considérables devanciers.

Librairie
Vous souhaitez acheter cette œuvre
Merci de remplir ce formulaire :
Souscrire à la newsletter